Compétitions

Ô toi, réalisateur.trice de l’extrême, créateur.trice de films bêtes, méchants ou excessifs, prophète.sse du mauvais goût ou cinéaste de talent qui chie du chef-d’œuvre par palettes de douze, il est temps de nous envoyer le fruit de ton labeur ! Les inscriptions pour le concours international de Courts-mais-Trash sont ouvertes ; nous sommes prêt.es à savourer (ou à subir) ton ou tes courts-métrages et à appliquer nos critères obscurs et abscons pour sélectionner les films qui auront l’immense chance d’être projetés au cours du plus étrange des festivals, devant un public fou furieux et passablement ivre !

Tout d’abord, tu vas nous faire le plaisir de lire le règlement, car tu es une personne sérieuse et responsable, et qu’on s’est quand-même emmerdé à l’écrire en quatre langues : Règlement 2020  –  Reglamento 2020  –  Regulation 2020   –   Regulierung 2020

Ensuite, tu as jusqu’au 15 janvier 2020 pour nous balancer ton chef-d’œuvre là-dedans : Superbe formulaire d’inscription

Et après ? Et bien tu attends, en croisant les doigts. Ou tu réalises un autre film pour t’occuper.


Oh you, yes you, dear producer of the extreme, creator of stupid, mean, extravagant and unreasonable movies, bad taste or talented cinema prophet (who shits masterpieces in dozens). The time has come for you to send us the fruit of your labor. The registrations for the International short-movies competition are now open (YAY)! We are ready to enjoy or endure your short-movie(s) and use our mysterious and absurd criteria to choose whether it will be screened during the strangest festival of the galaxy in front of a crazy-drunk public.

First, you’ll be kind enough to read carefully the regulation because you are a serious and responsible person AND we worked our asses of to have it in four languages :  Regulation 2020   –   Règlement 2020  –  Reglamento 2020  –   Regulierung 2020

Then, you have until the 15th of January 2020 to send us your masterpiece through this: awesome registration form awesome registration form I know you are going to ask: “And then what?”

Then, dear producer, you just wait! If it helps you can cross your fingers. You can also start filming a new project to keep your mind busy.